Le patrimoine communal
 

 Église paroissiale des XVe et XVIe 
(enclos et monuments inscrits aux Monuments Historiques - Statue de Saint Alar)
 
L'église paroissiale, dévouée à Saint Démet, inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 4 août 1951, est surmontée d'un clocher gothique. La nef avec son bas-côté date de la toute fin du XVIe et est séparé du transept par un arc diaphane. Récemment une inscription a été découverte indiquant 1750 pour la construction de la charpente.
 
La façade ouest est du début du XVe tandis que la file de colonnes provient d'un édifice antérieur remontant probablement au XIIIe. De part et d'autre du portail sud sourd une fontaine. A l'intérieur de l'église cinq arcades dont quatre romanes et une gothique séparent la nef de son bas-côté. A noter des fonts baptismaux très anciens avec une curieuse tête de démon.
 
L'église abrite des statues anciennes dont un saint Démet en évêque, une ancienne Piéta (du XVe). Saint Alar, statue (XVIe), tient une patte de cheval qu'il a coupée pour mieux la ferrer.
 
  
 
Église de la Trinité du XIIIe (monument classé)
 
La chapelle de La Trinité , située à un kilomètre au nord du bourg, date de la fin du XVe. Elle a été classée monument historique en 1914. Elle comporte un clocher gothique qui se termine par une petite flèche.
 
Elle fut reconstruite en grande partie en 1566 comme l'atteste une inscription sur l'aile sud . C'est un édifice en forme de T avec un seul bas-côté . Les arcades ogivales pourraient dater du XIIIe. Le quartier de La Trinité a été un foyer très important de tailleurs et brodeurs. Le mur méridional est percé d'une porte en plein cintre légèrement brisé entouré de deux ouvertures de périodes différentes.
 
La chapelle de La Trinité comporte un mobilier très riche qui date en grande partie des XVIe et XVIIe. . Les statues, au nombre de 13, ont toutes été inscrites à l'Inventaire en 1983 et 1989. 4 ont été restaurées et les autres sont en voie de restauration. Le retable (du XVIIe), un des plus beaux de la région, comprenant sept panneaux, a été déposé en attente d'une mesure conservatoire. A noter, le long du fronton des acrotères très variés prenant des têtes de sirène, de lion, de gargouille...
 

  

 

Chapelle de Saint Renan (vers 1720
 
A l'écart des routes se dresse la chapelle de Saint Ronan dans un vallon à quatre kilomètres à l'est du bourg. Cet édifice s'est installé sur un site très ancien  comme l'attestent des pierres ovoïdes près du bâtiment.
 
Près de la chapelle se trouve un curieux sarcophage de pierre où, selon la légende, Ronan fut enterré. Par ailleurs, aux alentours de l'édifice, se trouvent une petite croix pattée, un bénitier très ancien et une fontaine située à 150m de la chapelle.
 
  

Chapelle de Saint Demet du XVIe 
 
Autre édifice religieux la chapelle Saint Démet, située à 6 kilomètres au sud du bourg, date du XVIe siècle. A l'intérieur on trouve la tombe d'un maréchal-ferrant présentant tenailles, marteau et fer à cheval. I.A.C : LE BOLISSE R : M.
 
 

Les calvaires
 
- Calvaire du Bourg : dans l'enclos paroissial, au nord ouest de l'église, se trouve un ancien calvaire. Au milieu du fût surgissent quelques personnages. Du côté nord ouest du calvaire, des anges recueillent dans des calices le sang qui sort des plaies du christ crucifié. De l'autre côté, le christ ressuscité écarte des mains les pans de son manteau.
 
- Calvaire de la Trinité : situé au sud ouest de l'église de la Trinité, ce calvaire est placé sur un quadruple socle rond. Il pourrait remonter au XVIe siècle et donc être contemporain de l'ancienne chapelle de la Trinité. D'un coté, il représente Dieu le Père présentant la croix. De l'autre coté est représentée la Vierge à l'enfant.
 
- Calvaire de Kerguinaou : Non loin de l'ancien manoir de Kerguinaou, se dresse un superbe calvaire datant probablement du XVIe siècle. D'un côté, deux anges, au pied d'un Christ aux bras tendus, recueillent le sang dans un calice. A ses côtés se trouvent la Vierge et saint Jean. En dessous, on aperçoit un écusson à la fleurs aux cinq pétales et aux cinq fuseaux verticaux. De l'autre côté, Dieu le Père présente le Christ en croix avec à ses coté Sainte Anne et Saint Hervé.
 
- Calvaires de Kersyvet, de Brumphuez, Saint Demet et de Lesneut.
 
   

Les fontaines 
 
- Fontaine de Saint Théleau : Près de l'église paroissiale se trouve la fontaine saint Théleau, réputée pour guérir des fièvres.
 
- Fontaine de Saint Ronan (avec niche et console à godrons)
 
 

La Croix Monumentale à Lessunus (2m)
 
 

Le Menhir des Droits de l'Homme (5.50 m, monument classé à Tal ar menhir)
 
Autre monument à voir : le menhir des "Droits de l'homme" situé sur la côte, près de la plage de Canté, en hommage aux 600 naufragés qui périrent victimes du combat naval contre deux vaisseaux anglais en janvier 1797 au retour d'une campagne d'Irlande.
 
 

 Pierre tombale ( à côté de l'église
 
Monuments aux Morts
 
Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 est une longue pierre de plus de neuf mètres qui a été extraite du sol au sud du bourg, transportée jusqu'à l'enclos paroissial et inaugurée le 12 septembre 1922. Plus de 200 noms gravés révèlent le sacrifice des combattants. A côté se trouve la statue, due à René QUILLIVIC, et qui représente Sébastien LE GOUILL qui perdit trois fils et un gendre lors de ce conflit.
 
A côté du monument aux morts se dresse le mémorial de la guerre 1939-1945, également dû au sculpteur René QUILLIVIC. Il représente une tête de bigoudène et a été inauguré le 11 novembre 1950.
 
 

Monument "La Bigoudène" à Pors Poulhan
 
La statue "la bigoudène", également due au ciseau de René QUILLIVIC a été inaugurée le 6 août 1961. Elle se dresse sur la falaise du petit port de Pors Poulhan marque la limite entre le pays bigouden et le Cap Sizun.
 
Monument "Les Sonneurs" au Bourg
 
Après des pérégrinations multiples la statue de bronze des sonneurs a enfin trouvé sa place près de l'office du tourisme. Cette œuvre de René QUILLIVIC a été inaugurée en 1937 par le ministre de l'éducation nationale Jean ZAY en hommage aux nombreux sonneurs plozévétiens.
 
Monument "La Vierge" au Bourg
 
Monument érigé par les habitants  pour commémorer le souvenir de la mission de 1865, cette statue symbolise la renaissance du culte de la Vierge à Plozévet. En effet, c'est de cette période que date l'arrivée des soeurs dans la paroisse. Époque qui fut marquée par des réparations importantes des édifices religieux et un enrichissement de nouvelles statues pour l'église paroissiale. Le pardon à la statue le premier dimanche de mai fut institué en 1869 et fut dès lors considéré comme l'une des plus importantes fêtes religieuses de la paroisse.
 
  

Le musée des petits meubles bretons au Bourg
 
Les fours à pain de Keristenvet et Trebrevan (et le puits) restauré par Histoire & Patrimoine
 
 

Les fours à goémon
 
 


L'Exposition Historique : Le Naufrage Du Vaisseau "Les Droits De L'Homme"
 

  

14 rue Jules Ferry
29710 Plozévet
Tél : 02.98.91.30.10
Fax : 02.98.91.40.29
Envoyer un email

La page Facebook de la mairie de Plozévet Les prévisions de Météo France Les horaires des marées





Communauté de Communes du Haut Pays BigoudenOffice de Tourisme du Haut Pays BigoudenAutrefois à Plozévet