De 1947 à 1977, Jean Le Bourdon était le photographe de Plozévet. Il nous a laissé des témoignages en images de la vie pendant cette période des Trente Glorieuses, des scènes parfois à jamais révolues comme le sourire du chasseur de vipères. Cette pellicule qui s'intitule "Chasseur de vipères en 1958" nous a remis en mémoire cette peur des serpents qui habitait nos campagnes.[...].